BIENVENUE EN SERBIE

La Serbie est un Etat qui s’étend en partie en Europe du Sud-Est – 75% de son territoire se trouvent sur la presqu’île des Balkans, et 25% en Europe centrale, dans la plaine de Pannonie. Sa superficie totale est de 88.407 km2 et sur ses quelques 7 millions d’habitants, la majorité sont des Serbes, mais on y dénombre également les ressortissants de quarante autres communautés ethniques.

Un pays de gens hospitaliers

Ses habitants sont hospitaliers, d’un tempérament gai, à l’esprit sportif ; la nature y est divine, les traditions spécifiques et son large patrimoine culturel enrichit tout le patrimoine culturel européen

La Serbie côtoie la Hongrie au Nord, la Roumanie et la Bulgarie à l’Est, la Macédoine et l’Albanie au Sud, et à l’Ouest, elle voisine avec le Monténégro, la Bosnie-Herzégovine et la Croatie.

La République de Serbie compte deux provinces autonomes : la Voïvodine et le Kosovo-Métohie. Depuis le bombardement de la République fédérale de Yougoslavie (RFY) par l’OTAN (en 1999), la province du Kosovo-Métohie se trouve sous protectorat des Nations-Unies. Le 17 février 2008, les institutions locales transitoires du Kosovo-Métohie, où les Albanais représentent la majorité ethnique, ont proclamé unilatéralement leur indépendance, mais la Serbie et les Nations-Unies ne reconnaissent pas cette décision.

Les Serbes, ainsi que d’autres tribus des Slaves du Sud, sont arrivés dans les Balkans durant la grande migration des peuples, qui s’est produite au cours des VIe et VIIe siècle, et ils sont mentionnés pour la première fois au Xe siècle par l’empereur byzantin Constantin Porphyrogénète, quand ils peuplaient le territoire de l’actuelle Serbie occidentale, la Bosnie orientale et centrale, l’Herzégovine et la côte dalmate entre le fleuve Cetina et le lac de Skadar et, au sud, la région allant jusqu’au fleuve Lim et la chaîne des montagnes Prokletije.

Ils vivent encore de nos jours dans ces régions, subissent l’influence de divers éléments et représentent une frontière imaginaire entre l’Est et l’Ouest, tout en s’imprégnant du meilleur de ces deux univers.

Culture et littérature serbes

Une partie précieuse de la culture serbe est constituée de son patrimoine ethnique, d’une tradition riche et originale qui se manifeste par des coutumes et des valeurs caractéristiques de cette seule région. Les anciennes coutumes, rituels et croyances continuent de vivre en Serbie, surtout dans les milieux ruraux.

Certaines traditions n’ont jamais disparu et nombreuses parmi elles sont une spécificité toute serbe, telle la slava, qui célèbre le saint patron familial, et qui fera prochainement partie de la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, constituée par l’UNESCO.

Grâce à sa richesse, la littérature serbe, née de l’art populaire médiéval, a acquis une valeur et une reconnaissance intemporelles, et elle est originale par son alphabet cyrillique où un caractère, une lettre, correspond à un son. Les spécificités qui ornent la littérature serbe depuis ses origines jusqu’à nos jours ont contribué à enrichir le jardin extraordinaire de la littérature mondiale.

C’est pourquoi l’UNESCO a consigné l’Evangile de Miroslav, le plus ancien manuscrit serbe datant du XIIe siècle, dans son programme « Mémoire du monde » réunissant les œuvres les plus significatives de la littératuremondiale. La littérature serbe compte également un Prix Nobel, que l’écrivain serbe Ivo Andrić s’est vu décerner en 1961 pour son roman « Le pont sur la Drina ».

Réglementation de l’État

La Constitution de la République de Serbie définit la Serbie comme « l’Etat de la nation serbe et de tous ses citoyens, fondé sur le règne du droit et la justice sociale, les principes de la démocratie citoyenne, des droits et des libertés de l’homme et des minorités, ainsi que sur le respect des principes et valeurs européennes ». Le système politique de la Serbie se fonde sur le principe de la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Le pouvoir législatif revient à l’Assemblée nationale, corps représentatif constitué de 250 députés élus au suffrage direct selon le système électoral proportionnel, les députés étant choisis sur la liste électorale et leurs mandats partagés proportionnellement au nombre de voix obtenues par les listes électorales.

La langue officielle est le serbe et l’alphabet officiel est le cyrillique. Comme la Serbie est caractérisée par des régions ethniquement très diversifiées, d’autres langues sont parallèlement employées dans les milieux multinationaux : le hongrois, le slovaque, le roumain, le croate… A l’école, les enfants apprennent également l’alphabet latin qui est très utilisé. La langue serbe appartient au groupe des langues des Slaves du sud. Après la réforme effectuée en 1868 par Vuk Karadžić, l’alphabet cyrillique serbe compte 30 lettres et suit la règle qui dit - Ecris comme tu parles, lis comme cela est écrit.

La majorité de la population en Serbie est de confession orthodoxe (84,98%). Ensuite viennent les catholiques romains (5,48%), les musulmans (3,2%), les protestants (1,08%) ainsi que d’autres confessions.

La Serbie est le pays natal de certains des plus grands génies mondiaux dont le travail a changé considérablement le monde et a contribué à ce qu’il est aujourd’hui. De grands esprits serbes, des scientifiques et des innovateurs, ont donné une large contribution non seulement à la Serbie, mais au monde entier.

La science serbe

La Serbie est le pays natal de certains des plus grands génies mondiaux dont le travail a changé considérablement le monde et a contribué à ce qu’il est aujourd’hui. De grands esprits serbes, des scientifiques et des innovateurs, ont donné une large contribution non seulement à la Serbie, mais au monde entier.

Il est probable qu’il n’y a pas d’habitant sur notre planète qui ne sache que le scientifique serbe Nikola Tesla a inventé l’énergie électrique. Ce « seigneur des éclairs » est un des plus grands esprits du XXe siècle, un homme dont l’héritage scientifique continue d’intriguer le monde aujourd’hui et représente un défi lancé à la nouvelle génération de scientifiques.

Le calendrier le plus précis au monde est également l’œuvre d’un autre grand homme de science serbe, Milutin Milanković, grâce auquel nous savons aujourd’hui que les facteurs spatiaux, en premier lieu le Soleil, exercent une influence dominante sur le climat terrestre, ce qui nous permet de prévoir avec une extrême certitude les changements et l’arrivée de la prochaine ère glaciaire. Un cratère sur la planète Mars et un autre sur la Lune portent son nom et la NASA le considère comme l’un des 15 scientifiques ayant le plus contribué au développement de la science de notre planète Terre.

Un autre scientifique serbe, Mihajlo Pupin, a contribué à la fondation de la NASA. Il a obtenu également le Prix Pulitzer et il est le premier Serbe à l’avoir obtenu. Mihajlo Pupin est célèbre également pour son invention des « bobines d'inductance » car 20 ans après Alexandre Bell, il a inventé un système qui a perfectionné le téléphone et fait en sorte que l’on puisse converser aujourd’hui sur de longues distances, clairement et sans grésillement.

Serbie - pays des sports

La Serbie est un petit pays qui a engendré de grands champions. Les sportifs serbes ont un esprit inébranlable, ils sont résistants et tenaces, ils aiment leur patrie pour laquelle ils ont remporté de brillantes victoires. Selon l’enquête menée en 2007 par la revue sportive italienne « Gazzetta dello sport », les Serbes sont la première nation d’Europe dans le domaine des sports collectifs au cours des 17 dernières années, si l’on considère le nombre de victoires olympiques, de championnats mondiaux et européens. Les sports collectifs les plus populaires en Serbie sont le basketball, le waterpolo, le volleyball, le handball et le football.

Grâce aux excellents joueurs de tennis serbes et avant tout au meilleur joueur au monde, Novak Djoković, le tennis est devenu un sport populaire en Serbie. Par ailleurs, les sportifs serbes réalisent d’excellents résultats en athlétisme, au tir, à la lutte et au taekwondo.

La cuisine traditionnelle serbe réunit une multitude de saveurs et d’arômes, résultat du mélange des influences des différents peuples qui ont traversé ces régions ou y ont vécu. Tout comme dans la culture, cette fusion d’influences variées a résulté par des saveurs originales et les nombreux plats serbes proposent des goûts inoubliables que seule la Serbie est capable d’offrir.

La Serbie est un de ces endroits dans le monde qu’il vous faut découvrir et sentir.

CURIOSITES

• 16 empereurs romains sont nés en Serbie !
• Le temple de Saint Sava à Belgrade est une des plus grandes églises orthodoxes du monde !Le temple a été construit uniquement grâce aux dons bénévoles et bien qu’il ne soit pas encore achevé, il représente l’un des symboles les plus célèbres de Belgrade. Il atteint une hauteur totale de 82 mètres, sa coupole a 70 mètres de haut avec une croix dorée de 12 mètres. Il compte également 18 autres croix dorées et 49 cloches de dimensions différentes ;
• La ville de Sremska Mitrovica, autrefois appelée Sirmium, a vécu son apogée au IIIe siècle de notre ère, quand elle bénéficiait du statut d’une des quatre capitales du Bas-Empire romain.
• Sjenica (connue également sous l’appellation de Sibérie serbe) est souvent parmi les plus froides localités habitées d’Europe où l’on a observé une température minimale record de -39° C !
• La fresque « L’Ange blanc » du monastère serbe de Mileševa figurait en 1963 parmi les premières images représentant l’Europe en Amérique du Nord, lors de la première transmission du signal vidéo entre les deux continents.
• Le monastère de Sopoćani est célèbre pour ses fresques qui sont considérées comme l’avant-garde de la renaissance italienne ;
• Deliblatska peščara est le plus grand désert continental d’Europe ;
• La Serbie est après la Russie le plus grand producteur mondial de framboises. Sur quelques 15.000 hectares, la Serbie cultive environ le tiers de la production framboisière dans le monde.